Accepted paper:

Emportés par la foule… fragments d'une esthésie contemporaine

Author:

Anne Jarrigeon (Université Paris Est - INRETS)

Paper short abstract:

Frôlement des corps, imprégnations olfactives… la foule urbaine constitue le lieu paradoxal d’une suspension et d’une exacerbation des régimes sensoriels contemporains. Sémiotique et ethnologie seront associées pour saisir les composantes esthésiques de l’expérience urbaine et ses ressorts interprétatifs.

Paper long abstract:

Frôlement des corps, jeu de regards, imprégnations olfactives… la foule urbaine constitue le lieu paradoxal d'une suspension et d'une exacerbation des régimes sensoriels contemporains. Fondamentalement synesthésique, la sensorialité urbaine a longtemps été abordée par le truchement dominant de la perception visuelle. La multitude, les rassemblements publics et les flux invitent les ethnologues à accorder une place à des modalités corporelles moins prises en compte, comme l'odorat ou le toucher. Quand les distances proxémiques se réduisent, que les écarts provoquent des chocs, que les perspectives visuelles se referment, les corps citadins sont intensément mis à l'épreuve. Restituer la part sensible de ces interactions anonymes, sans écarter le travail interprétatif constant des sujets sociaux qui la vivent suppose une ouverture disciplinaire. Approches sémiotique et ethnologique seront associées sur des terrains parisiens pour saisir les composantes esthésiques de l'expérience urbaine et ses ressorts interprétatifs.

panel P302
Sentir et ressentir la ville