Accepted paper:

Modernisation et émergence de nouvelles pratiques langagières en Afrique sub-sahararienne : vers une analyse glottopolitique du cas de la République du Congo

Author:

Elise Solange Bagamboula (INALCO (PLIDAM))

Paper short abstract:

De nombreux pays sub-sahariens connaissent actuellement une modernisation accélérée de leurs infrastructures, boostée par la coopération sino-africaine, qui bouleverse le paysage sociolinguistique de la sous-région.

Paper long abstract:

En République du Congo, la modernisation a entraîné le renforcement de l'identité linguistique des membres du groupe Mbochi, originaires du Nord et leaders au plan politique, autour de la langue lingala. Celui-ci se manifeste par l'utilisation de la langue locale dans la sphère administrative jadis réservée au français. Par ailleurs, les jeunes manifestent, de plus en plus, un engouement, pour l'apprentissage du chinois, attisé par l'octroi facile des bourses d'études, par le gouvernement chinois, qui offrent de meilleures perspectives au terme d'une formation en Chine ; à cela s'ajoutent les stages de perfectionnement accordés aux fonctionnaires. La population est donc davantage exposée à la langue, mais aussi à la colonie chinoise, constituée de cadres et d'ouvriers implantés en nombre pour assurer la modernisation, posant ainsi des problèmes de cohabitation. Cette problématique sera abordée sous l'angle de la glottopolitique qui s'intéresse aux « diverses approches qu'une société a de l'action sur le langage, qu'elle en soit ou non consciente » (Guespin & Marcellessi 1986 : 5). Il s'agira de déterminer les compromis langagiers, mis naturellement en place, sous l'action des modes de production. L'aspect diachronique montrera que pareils effets s'étaient également produits, sous la colonisation française, car l'augmentation du nombre d'expatriés avait favorisé l'exode de plusieurs ethnies qui avait modifié le tissu social. C'est dans ce contexte que la méga-ethnie Laari, composée de Balaari, de Bakoongo et de Basuundi, s'est constituée autour de la langue laari. Ils ont participé à la construction, et à la modernisation de Brazzaville, et excellé économiquement.

panel Lang01
Connections and disruptions: a sociolinguistic perspective