Accepted paper:

Arbres saints et mémoire collective: Pratiques profanes de l'espace sacré lors des retours féminins dans les Béni-Boudouanes de la communauté harkie de Mas Thibert

Authors:

Giulia Fabbiano (IDEMEC, Aix-en-Provence / Mucem)

Paper short abstract:

A partir d'une ethnographie des retours en Algérie des femmes harkies, cette contribution trace une cartographie des lieux, des visites et des rituels religieux (ziyâra) afin de relever la co-existence de différentes dimensions : sacrée et profane, divine et familiale, mémorielle et historique.

Paper long abstract:

La relégation est sans doute l'expérience qui décrit le mieux les trajectoires postcoloniales des anciens supplétifs et des membres de leurs familles, connus sous le terme de « harkis », assignés à résidence au lendemain du « rapatriement » en métropole au sein d'espaces conçus ou affectés à leur reclassement. En décalage par rapport au texte public de la rupture, les familles harkies ont cependant continué, malgré le « rapatriement », à entretenir des relations et des liens avec leurs lieux d'origine, esquissant des espaces sociaux fortement marqués par des références plurielles, des allégeances et des imaginaires translocaux. Les retours temporaires en Algérie, dont la morphologie et l'historicité demeurent encore assez largement inconnues, en sont une des expressions les plus riches et les plus intéressantes. A partir d'une ethnographie des retours dans les Béni-Boudouane (Ouarsenis) des femmes, cette contribution souhaite tracer une cartographie des lieux, des visites et des rituels religieux (ziyâra) afin de relever la co-existence et l'emboîtement de différentes dimensions : sacrée et profane, divine et familiale, mémorielle et historique, individuelle et collective. C'est précisément ce nœud de significations interdépendantes, où le religieux rencontre la quête mémorielle, que la ziyâra nous donne à voir. Revenir sur la terre des origines désigne ainsi une sorte de pèlerinage hétéroclite, rendu aux parents et aux saints, dans lequel la mémoire des lieux se charge d'une signification religieuse et les visites religieuses se chargent d'une signification mémorielle et affective et font des femmes les actrices de la circulation et de l'entre-deux.

panel W016
Space, place and religious rituals in the context of migration (EN, FR)