Accepted paper:

Funeral Season (ou La Saison des funérailles)

Authors:

Matthew Lancit

Paper short abstract:

In this comedic ghost story, a Canadian Jew wanders through an African culture where “the dead are not dead.” Embarking on a road trip across Cameroon’s most joyous funeral celebrations, the foreigner befriends his guides and becomes increasingly haunted by memories of his own ancestors.

Paper long abstract:

FUNERAL SEASON (ou La Saison des funérailles) « Nous vénérons l'ancêtre en tant qu'ancêtre mais nous ne l'adorons pas. Vous, vous avez besoin d'un intermédiaire, le prêtre ; nous notre intermédiaire c'est l'ancêtre qui est assis à côté de Dieu » dit Poundé, le vieil ethnologue camerounais au jeune réalisateur canadien d'origine juive. Avec cette affirmation péremptoire, tout s'éclaire : les funérailles en mémoire « des morts qui ne sont pas morts » organisées plusieurs jours voire des années après l'inhumation ; les chants, les fanfares et les danseurs traditionnels qui rythment et accompagnent les rites dans les villages du Cameroun. Des rites ancestraux que la société de consommation, le « m'as-tu-vu » et le désir de paraître, contaminent de nos jours. La Saison des funérailles, promène le spectateur sur les pistes de latérite rouges et poussiéreuses, au cœur du pays bamiléké, d'une cérémonie de funérailles à une autre. Partout les cérémonies sont l'occasion de créer des costumes, des chants, des modes festifs qui font penser que le lien communautaire et social se consolide essentiellement à travers ces moments. En cours de route, le réalisateur se lie d'amitié avec ses guides et devient de plus en plus hanté par les souvenirs de ses propres ancêtres. De la légèreté dans ce film subjectif et ethnographique, qui confronte deux symboliques et deux imaginaires. 2011 - Vidéo - vostf - 87' - Autoproduction Production Country: Canada; Shooting Location: Cameroon English and French (with subtitles for either or both) Director: Matthew LANCIT

panel W134
Film programme