Accepted paper:

Vendredi saint chez Catherine de Nab'a (Beyrouth) ou la réactualisation d'un mythe religieux

Authors:

Emma Aubin-Boltanski (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, Paris)

Paper short abstract:

Le Vendredi saint de chaque année, Catherine de Nab’a, une visionnaire de Beyrouth, revit la Passion du Christ et les souffrances de la Vierge. Son transport mystique se traduit par l’apparition de stigmates sur son corps. Ce rituel, qui réactualise un mythe religieux, fera l’objet de ma présentation.

Paper long abstract:

Depuis plus de vingt ans, une femme surnommée Catherine de Nab'a « voit » la Vierge et des saints. Son corps est de plus régulièrement « visité » par eux. Au cours de ses extases, elle délivre des messages divins. Chrétienne maronite du Liban, elle est mariée et mère de trois enfants. Son appartement, situé dans le quartier populaire et mixte de Nab'a à Beyrouth, est fréquenté par des dévots de différentes religions, chrétiens et musulmans. Ma présentation sera consacrée à un rituel qui se déroule chaque année, le jour du Vendredi saint, dans la maison de la visionnaire. Ce jour-là, Catherine revit et réactualise par son corps à la fois la Passion du Christ et les souffrances de la Vierge. Le transport mystique se traduit par des hurlements et des larmes, ainsi que par l'apparition de stigmates au front, aux pieds, aux mains et au flanc. Je tenterai de démontrer que face à ce rituel-spectacle, les réactions sont contrastées. Les nombreux fidèles qui entourent Catherine pour l'occasion adoptent des attitudes différenciées. Par leurs prières, leurs chants, leurs cris et leurs pleurs, certains engagent leurs corps dans l'expérience. D'autres, plus distants, parfois ironiques, se contentent d'observer la scène, de la prendre en photo ou de la filmer. Quelles sont les raisons du succès grandissant de ce rituel qui met en scène la Passion? En quoi consiste son efficacité ? Quelles sont les attentes des visiteurs ? Comment l'Église maronite réagit-elle à ce phénomène?

back to panel W087
Dealing with doubts, putting to test: the importance of uncertainty in vernacular religion