W089
Peur bleue, angoisses vertes : inquiétudes et incertitudes autour des objets naturels/ Blue funk, green anguishes: disquiet and uncertainty about natural objects (FR-EN)

Convenors:
Emilie Guitard (IFRA Nigeria )
Anne Sourdril (UMR 7533 Ladyss - CNRS)
Discussant:
Louise Lhoutellier (Université Paris Ouest La Défense) et Valérie Vandenabeele (LESC/Université Paris Ouest La Défense/IRD) and Valérie Vandenabeele (LESC/Université Paris Ouest La Défense)
Location:
V410
Start time:
11 July, 2012 at 14:30
Session slots:
2

Short abstract:

In a context of general "ecologization" of our living spaces, we aim at focusing on the anguishes brought by the promotion of natural objects in inhabited spaces, mostly urban, considering that these objects are much seen as out of control, and thus causing social desorder.

Long abstract:

L'environnement est aujourd'hui à la fois sujet, objet mais aussi cause d'incertitudes et d'inquiétudes dans de nombreuses sociétés du Sud comme du Nord, notamment en ville. Les notions en vogue dans les politiques publiques comme dans les médias de « développement durable » et de « conservation de la biodiversité » suggèrent la nécessité d'une « renaturalisation » de nos territoires, passant par un développement d'espaces de nature riches en espèces animales et végétales, de préférence autochtones et « sauvages ». Nous proposons dans le cadre de cet atelier une analyse critique de ces discours et de ces processus d'"écologisation" de l'espace, créateurs de profondes tensions à des échelles locale, nationale voire globale, et potentiellement sources d'angoisse ou d'incertitude pour les populations (pour exemples, les inquiétudes causées par la nécessité de contrôler certains éléments naturels pour survivre à, dans ou par son « écosystème », ou par le développement dans le cadre de l'habitat privé ou en milieu urbain d'espaces ou d'espèces naturels, vus comme envahissants et menaçants). Notre but est de comprendre comment ces objectifs globaux de préservation d'une nature "sauvage" ordinaire ne cadrent pas toujours avec des représentations de l'environnement quotidien, corrélées localement à une vision du désordre social. Au-delà des inquiétudes aujourd'hui largement médiatisées suscitées par la dégradation de la nature à l'échelle planétaire, nous pourrons nous interroger sur les angoisses causées par les objets naturels, comme éléments omniprésents de notre paysage quotidien, ambivalents parce que toujours prêts à s'échapper de notre emprise. Today environment is a cause of uncertainty and disquiet in many Societies of the North as of the South. Popular notions both in public policies and Medias such as "sustainable development" and "biodiversity conservation" suggest an increasing necessity to develop in our lands rich native fauna and flora species. This workshop aims to analyze those discourses and ecologization processes which creates tensions at local but also national and global levels and which are source of great uncertainty and disquiet for local people. We aim to understand how the objectives of ordinary nature and wilderness preservation do not always meet local perceptions of nature and are more linked to social disorder. Beyond the disquiets created by the degradation of nature at the planet scale, we would like to question the disquiets caused by the natural objects as permanent but ambivalent elements of our quotidian landscape, always ready to escape from our influence.