Accepted paper:

Mémoire de femmes dans une vallée sidérurgique en déclin: complexification d'une identité ouvrière

Author:

Virginie Vinel (University Paul Verlaine, Metz)

Paper short abstract:

La communication montre comment la mémoire du point du vue féminin contribue à complexifier l’imaginaire de la sidérurgie lorraine. Les femmes de cette vallée reconstruisent une mémoire multiple, celle d'un quotidien difficile, de leurs activités peu reconnues, mais aussi une mémoire qui rencontre l'histoire de la seconde guerre mondiale et de l'émigration.

Paper long abstract:

La communication rend compte d'une recherche réalisée auprès d'une quarantaine de femmes, âgées de 50 à 80 ans, résidant dans une vallée sidérurgique en déclin en Lorraine (France). Suscitée lors de récits de vie, reconstruite dans le temps de la recherche, la mémoire de ces femmes reflète une image multiple d'un univers vu jusqu'à présent sous l'angle de l'ouvrier du haut-fourneau. Ces femmes rapportent les souvenirs des tâches quotidiennes, longues et rudes jusqu'en 1960. Elles parlent aussi des activités associatives qu'elles ont contribué à créer. Elles relatent les emplois qu'elles ont occupés, souvent disqualifiés et oblitérés par l'omniprésence de l'image de l'ouvrier sidérurgique. Leur mémoire tisse les fils de l'histoire, celle de la seconde guerre mondiale qui a obligé certaines à fuir leur pays, d'autres à stopper leur scolarité ; elles rapportent aussi les temps et vécus de l'émigration que beaucoup d'entre elles ont expérimentée. Cette mémoire du point du vue féminin contribue donc à complexifier l'imaginaire de la Lorraine sidérurgique. Elle reflète l'hétérogénéité de l'identité de cette région, construite sur des vagues de migrations, déchirée par les guerres, mais aussi élaborée différemment que l'on soit homme ou femme.

panel W110
Enacting pasts and futures: memory, identity and imagination