Accepted paper:

La reformulation d'une contestation identitaire à l'épreuve de la globalisation: l'exemple kabyle.

Author:

Nassim Amrouche (Université de Provence)

Paper short abstract:

Le mouvement contestataire et identitaire kabyle, qui trouve ses sources dans le mouvement nationaliste, tente une reformulation culturelle dans une Algérie s'ouvre au néolibéralisme depuis les années 90 diminuant ainsi l'impact de ses priorités intra-nationales.

Paper long abstract:

Enraciné dans le nationalisme de décolonisation, le mouvement kabyle aujourd'hui revendique une spécificité culturelle et linguistique au sein d'un État nation, l'Algérie, qui se reformule économiquement et politiquement car rentée de plein pied dans l'économie néolibérale. Ayant jusque là contesté dans un stricte cadre stato-national, le mouvement revendicatif kabyle doit réajuster sa lutte pour s'adapter aux changements structuraux de l'État. Les thématiques culturalistes de sa lutte sont à présent élargies à une lutte berbère qui concernerait tout le Maghreb. Cette ouverture politique remet en cause une grande partie des travaux effectués du fait que les mouvements berbéristes aient été envisagés jusqu'à présent dans un contexte local. Les conceptions théoriques de cette lutte s'ancraient au sein des problématiques locales de territoires tribaux, de mémoires transmises de la guerre de libération nationale, considérée comme fondement de la nation algérienne. La lutte kabyle qui se conçoit présentement comme transnationale bénéficie de la porosité des frontières, aussi bien théorique que pragmatique, pour redéfinir son champ d'action politique. Élargissant ainsi sa revendication, les effets locaux sont maintenant démultipliés, laissant un champ d'investigation ouvert. Cette « ouverture » culturelle pousse par ailleurs à repenser cette identité politiquement construite du fait que le local et le global sont à présent liés.

panel W035
Indigenous, autochthonous and national identities? Strategic representations, political struggles and epistemological issues (atelier bilingue - anglais et français)